croissance

Faites comme les loups, ne chassez pas sans votre tribu

6 novembre 2017 |by Karelle | 0 Comments | blogue, Croissance, Ressources humaines | , , ,

Connaissez-vous le célèbre proverbe africain; « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »?

C’est important d’avoir toutes les ressources nécessaires pour que votre entreprise grandisse en santé. Bien s’entourer et faire preuve de leadership devient alors primordial. En effet, seulement deux possibilités s’offre à vous, soit vous décidez de planifier la croissance de votre entreprise, de la gérer et de l’anticiper, soit vous êtes en réaction à cette croissance.

Dans la situation où il y aurait un succès soudain, le capitaine doit faire preuve de leadership. Dans l’urgence, pas le temps de faire une réunion, c’est le temps de prendre des décisions, de donner des directions et de dire au gens quoi faire! Bien sûr, ce n’est  pas la situation idéale, espérons que vous avez prévu votre croissance et que vous l’avez organisée pour ne pas la subir.

Lorsqu’on est en situation de croissance, il y a ainsi 3 pièges à éviter pour un entrepreneur :

  •         L’émotion
  •         L’isolement
  •         L’épuisement

Je ne le dirai jamais assez, la chose la plus importante c’est de communiquer. Vous avez besoin de tout le monde et d’utiliser tous les cerveaux! Appliquez les filtres de gestion qui sont constitués de votre vision, vos valeurs et les indices d’atteinte de résultat que vous avez déterminés et partagez-les avec votre équipe. Ainsi, vous éviterez les pièges qui vous guettent.


395$ (6)

3 stratégies pour mobiliser votre équipe!

Le succès de votre croissance est aussi dans l’intérêt de vos employés, ils peuvent être d’une aide précieuse pour vous soutenir s’ils se sentent concernés

1.  Informez-les: Pour que les employés se mobilisent, ils doivent se sentir « dans le coup », pour cela, il faut les tenir informés. Il n’y a rien qui démobilise plus un employé que d’apprendre quelque chose sur sa propre compagnie par les journaux ou par quelqu’un d’autre.  Il aura l’impression de ne pas compter, de ne pas faire parti de la tribu.

Donnez le temps au temps.

 

2. Impliquez-les : J’aime à dire; « Si nous savions tout ce qu’on sait! » Il peut y avoir un concierge ou un directeur qui en sait plus qu’un vice-président, car il a vécu quelque chose qui l’a amené à saisir des aspects très importants de la situation que le décideur devrait savoir. Il faut faire preuve d’humilité dans sa gestion, surtout en période de croissance, on a besoin de toute l’intelligence organisationnelle disponible. Sachez qui sait quoi, qui a déjà vécu ceci, vous n’avez pas idée de ce que vous allez découvrir. On voit des entreprises payer de grands experts à l’extérieur de l’organisation pour prendre les décisions, alors que l’information clef est tout près, à l’interne, mais on n’écoute pas et on ne questionne même pas.

3.  Déléguez: Seul, c’est difficile d’avancer. C’est important de dire à vos employés pourquoi vous faites les choses afin qu’ils comprennent votre vision. Soyez spécifique concernant les dates limites où vous avez besoin que le travail soit rendu. Partagez votre pourquoi, les valeurs qui vous guident, vos indices d’atteinte de résultat précis, ex. : « Je veux que ca coûte 2,60$, que ce soit sucré, que ce soit prêt pour Noël ». Surtout, laissez de l’espace pour la créativité. Les employés ont besoin de créer, ils veulent créer, c’est surprenant comment les gens sont créatif et c’est tout en votre honneur!

Diane Lépine

 

 Prenez le temps d’y penser!

Diane Lépine

Fondatrice Vigie Coaching

KEEP READING

Nous aurions pu sauver le Titanic…

28 septembre 2017 |by Karelle | 0 Comments | blogue, Croissance | , , , , , ,

 

La semaine dernière je visionnais le film Titanic, un vrai classique, considéré comme un chef d’œuvre cinématographique. La première fois que je l’ai regardé il y a 20 ans, c’est à travers mon regard de jeune amoureuse et c’est l’histoire d’amour qui m’avait fasciné. Cette fois, j’y ai appliqué mon filtre de gestionnaire et c’est ce qui m’a inspiré cet article.

Qu’est-ce qui a fait que le Titanic a coulé? C’est un défi qui a été lancé au capitaine me diriez-vous. Celui de pousser la machine pour arriver à New-York plus vite qu’aucun bateau ne l’avait jamais fait, alors que les indices d’atteinte de résultat de ce voyage auraient dû être différents.

Quels-sont vos indices d’atteinte de résultats?

Toutes les entreprises se fixent des objectifs, mais est-ce des objectifs de résultats ou de moyens? Plus précisément, l’objectif doit correspondre au but ultime visé par la haute direction et non à un moyen pouvant favoriser son atteinte. Alors ce premier voyage aurait du être de se rendre de façon sécuritaire, en faisant vivre une merveilleuse expérience de voyage, puis relever un extraordinaire défi d’ingénierie et de mondanité. Au lieu de cela, on a voulu aller trop vite, l’orgueil a fait couler ce magnifique chef d’œuvre d’ingénierie et ce souvenir amer est devenu la plus grosse catastrophe maritime qui n’ait jamais existé.

Le capitaine a laissé tomber ses indices d’atteinte de résultats.


395$ (6)

Pour atteindre vos objectifs, donnez le temps au temps

Lorsqu’il s’agit de votre croissance, donnez le temps au temps, planifiez, soyez réalistes et ne vous laissez pas guider par l’orgueil. Fixez-vous des indices d’atteinte de résultats.  

Pour faire preuve de leadership, le capitaine aurait dû dire à celui qui lui a lancé le défi : « Non. Je vais atteindre les objectifs qui sont prévus, c’est à dire, de se rendre avec ce magnifique bateau et faire vivre un voyage sécuritaire sachant que c’est une période où il y a des icebergs. »

Faites en sorte que votre entreprise soit un chef d’œuvre de croissance, et non une histoire littéraire d’échec entrepreneuriale que l’on cite en exemple dans les salles de classes. 

Donnez le temps au temps.

 

Target a voulu aller trop vite…

Un bel exemple est le somptueux échec du gigantesque Target au Canada. Était-ce si pressant d’ouvrir tant de magasins sans être prêt? Ils n’ont pas tenus compte du marché, de la clientèle, de la concurrence, de ce que seraient leur icebergs. Par orgueil, ils ont ouvert très vite et finalement ça été un des échecs d’affaire les plus cuisant des 5 dernières années au Canada.

Le jeune gestionnaire vedette, à qui on avait confié ce magnifique bateau d’ouvrir Target au Canada, a manqué sa cible et sa réputation est détruite. Combien de gens ont perdus leurs emplois? Combien d’argent a-t’il fait perdre à la compagnie et aux actionnaires? Encore une fois parce qu’on n’a pas voulu respecter les indices d’atteintes de résultats. Il aurait fallu viser l’effet WOW lors de l’ouverture des magasins et non d’ouvrir le plus rapidement possible. Une saine croissance passe donc par la poursuite d’objectifs de résultats et non de moyens.

 Prenez le temps d’y penser!

Diane Lépine

Fondatrice Vigie Coaching

KEEP READING

Les entreprises ont aussi besoin de lumière pour croître…

28 septembre 2017 |by Karelle | 0 Comments | blogue, Croissance | , , , , , ,

 

Votre entreprise manque peut-être de chlorophyle…

Connaissez-vous l’expression Québécoise: ‘’cette plante a pousser en orgueil’’? C’est une plante qui a connu une saine croissance au début de sa vie et suite à un manque de lumière, elle s’étiole et poursuit sa croissance en mode survie…  Il s’agit d’un allongement anormal des tiges combiné à une décoloration. La nouvelle croissance est vert pâle et chétive, manquant de chlorophylle. Et c’est un état très répandu par les temps qui courent, autant chez les plantes que dans les entreprises.

Quand vient le temps de gérer la croissance de notre entreprise, il faut bien faire attention de ne pas pousser en orgueil et bien la maîtriser. Soyez assurés qu’à cette étape, il faut être très vigilant et faire preuve d’humilité puisqu’on a besoin que tout le monde se mobilise; nos employés, nos partenaires, nos banquiers, nos fournisseurs, tout le monde doit être au rendez-vous pour une croissance saine et réussie.

Normalement la croissance devrait être planifiée à l’avance, mais dans le cas des start-up ou des produits révolutionnaires par exemple, où il y a un engouement soudain du marché, la croissance vient beaucoup plus vite que ce qui était attendue. C’est là qu’on utilise le terme de crise de croissance.

Conséquences de la crise.

En crise de croissance, tout se passe trop vite: On manque de liquidités, on est à court de crédit, on bouscule nos ressources humaines et la pire des choses, on commence à donner un mauvais service à la clientèle.

Pousser en orgueil ou vivre une crise de croissance peut aussi nous amener à mettre la clef dans la porte. Conséquence des effets de la crise qui sont trop lourds et de la structure de l’entreprise qui n’était pas assez solide. Pour éviter que votre entreprise souffre, concentrez-vous sur votre structure d’entreprise. Travaillez votre structure de ressources humaines.

Voici 6 astuces précieuses pour une saine gestion de croissance.

1- Bien gérer la peur.

Ne vous isolez surtout pas et ne laissez pas la peur vous envahir. Il y a en fait trois façons de réagir aux peurs dans la vie, comme dans les ressources humaines : On devient agressif et on se dit victime de tout le monde. Comme un orignal sur l’autoroute 73, il y a ceux qui fige; ‘’Je fixe la voiture qui va me tuer mais je ne bouge pas’’. Ou la fuite; vouloir sortir de la situation au plus vite. Il n’y a malheureusement aucune de ces situations qui sont positives.

2- S’entourer.

N’hésitez pas à engager des experts pour vous soutenir, c’est primordial. Prenons l’entreprise florissante Monna et filles par exemple : Face à l’adversité, elles se sont entourées et ont engagé plusieurs experts; psychologue, coach, architecte, spécialiste en coût de revient, elles ont engagé des mentors, elles se sont ‘’entourées de cerveaux’’ et elles ont pris soin d’elles.

3 S’écouter.

Pour s’en sortir il faut s’écouter, parce que sinon on perd un peu le contrôle de la situation. Nous devenons très fatigués et le mauvais réflexe qui nous vient c’est de travailler encore plus. Ce qui nous guette alors est l’épuisement, la peur, le manque de communications et les choses tournent au vinaigre. Faites attention à votre santé.

 


395$ (6)
4- Communiquer.

Revenons à l’exemple de Monna et filles. Les deux sœurs ont connu cette crise de croissance et ce qui aurait pu être un échec s’est transformé en succès.  Leur secret? La communication. C’est important d’échanger avec ses clients et ses partenaires, être réalistes et impliquer d’avantage tout le monde.

La première communication à établir, c’est celle que l’on fait avec soi-même. Identifiez si vous ne vous sentez pas bien, s’il y a quelque chose que vous n’aimez pas ou qui vous irrite.

5- S’associer.

C’est peut-être le bon moment de s’associer? Dans ce cas, faites attention de ne pas aller trop vite et laisser tomber vos critères. Ce serait trop risqué de choisir un associé trop vite qui ne partage pas vos valeurs et votre vision…

6-Se protéger.

Dernière astuces et non la moindre : Il faut se protéger soi-même, protéger ses employés, ses partenaires et ses clients. S’il vous en coûte de négocier des délais supplémentaires ou devoir stopper un projet avant d’y laisser vos plumes, faites-le.

Travaillez ainsi votre structure de ressources humaines et ne laissez pas votre entreprise pousser en orgueil, soyez courageux et ouvert. Monna et filles est aujourd’hui une des entreprises québécoises dont on doit être fier. Ces deux femmes, relève d’une entreprise familiale de 4 générations ont fait grandir et investi des millions et ont traversé leur crise avec brio. Souhaitons que ce soit aussi votre histoire!

Diane Lépine

Fondatrice Vigie Coaching

 

KEEP READING
Page 1 sur 11