vigiecoaching-tdah

Un désordre neurologique comme ingrédient clé à l’entrepreneuriat.

9 juillet 2020 | blogue, Leadership

Je voudrais aujourd’hui aborder un sujet délicat, qui relève d’observations et de statistiques personnelles. Cela fait maintenant 30 ans que j’accompagne et suis des entrepreneurs dans différents milieux, dans leurs évolutions professionnelles et dans leurs objectifs. 70% d’entre eux sont atteint de TDAH, avec ou sans hyperactivité.

Je me suis souvent demandé pourquoi il y avait tant d’entrepreneurs victimes de cet état de santé qui, malgré tous les obstacles, réussissent dans leurs différents domaines. Certainement parce que la moitié d’entre eux souffrent de surdouance. Qu’est-ce que cela signifie ? Un cerveau débordant d’idées, de concepts, de créations. Un cerveau jamais mis sur pause, toujours en action pour imaginer de nouvelles choses.

Leur scolarité a été plus mouvementée que paisible, et rythmée par de nombreux échecs engendrant la frustration. Les professeurs n’allaient pas assez vite pour eux et ne savaient pas comment garder leur attention sur un sujet ou un travail. Alors ils s’amusaient, bougeaient, parlaient pour se stimuler et sortir de l’ennui de la classe.

Leur adolescence a été rythmée par des remarques telles que « perturbants », « turbulents », « pas dans la norme », de quoi bien donner confiance en soi à un jeune. Alors ils se ressaisissent, apprennent à se débrouiller seul car ils ont compris qu’on ne leur fera pas de cadeau, tracent leur propre chemin et choisissent leur voie.

En devenant adulte, la situation ne devient pas forcément plus facile. La gestion du stress, des horaires, de l’alimentation et de toutes autres sources de stimulations reste un défi quotidien.

Donc oui, si tu as un TDAH, tu es différent. Ton cerveau ne fonctionne pas comme ceux de ton personnel. Mais ça ne fait certainement pas de toi une personne moins capable ou moins méritante. Tu dois te reconnaître comme la personne unique et incroyable que tu es. Tu as le droit de demander de l’aide à ton entourage professionnel pour qu’ils t’aident à rester concentré et te focaliser, comme si on mettait un bol devant une machine à popcorn pour attraper toutes les idées qui en sortent. Car avoir des idées est une chose, mais tu auras besoin de ton équipe pour les réaliser.

Au Canada, nous sommes les grands gagnants de brevets. Nos entrepreneurs sont imaginatifs, créatifs, consciencieux, énergiques et ambitieux. Le grand défi, c’est d’aller au bout d’un projet, de réaliser une idée, d’accomplir un rêve. Et surtout de bien le communiquer à ses ressources humaines.

Lorsque je suis face à une personne avec un TDAH en coaching, je commence toujours par l’analyser via son comportement et sa manière de s’exprimer. Les personnes atteintes de TDAH parlent souvent très vite et passent d’une idée à l’autre, sans forcément de lien logique entre les deux, il faut donc prendre le temps de les écouter.

Je souhaite principalement parler des mandats de relève, car ils ne sont pas assez évoqués. Ces entrepreneurs sont géniaux, stimulants, dynamiques. Mon but est de les aider à comprendre qui ils sont, quelles sont leurs forces en tant qu’entrepreneur et en tant que TDAH, à leur réapprendre à s’accueillir eux-mêmes car ils le méritent. Petit pas par petit pas, petit plan d’action par petit plan d’action.

Vous avez besoin d’aide? La transaction ou même son idée n’avance pas?

Diane Lépine, PCC, coach d’affaires depuis 30, a grandi dans une famille d’entrepreneurs. Elle a accompagné des milliers d’entrepreneurs et s’est donnée comme mission d’aider ces derniers dans des étapes de solitude, d’incertitude, de décisions difficiles, de défis de communication et de leadership dans des contexte de croissance, de repositionnement, de difficultés de gestion de transfert ou de relève.

Découvrez les bonnes questions à vous poser avant d’entreprendre un tel processus. Êtes-vous prêts?

Appelez-nous pour en parler gratuitement et en toute confidentialité: (418) 660-6429.